Mais qui est Lydia Ko ?

lydia-ko-2012-winner-the-bing-lee-samsung-womens-nsw-open

Jeune joueuse de golf professionnelle, Lydia Ko a su se faire remarquer alors qu’elle n’était encore qu’une jeune adolescente. Née le 24 avril 1997 à Séoul, c’est en 2012, qu’elle gagne son premier tournoi professionnel (The bing Lee Samsung Women’s NSW Open) mais… en tant qu’amateur. Elle n’a alors que 14 ans ! Elle enchaîne les victoires : ISPS Handa New Zealand Women’s Open (2012), Open du Canada (2012 et 2013) et Evian Championship (2013).

C’est fin 2013 qu’elle décide de passer professionnelle. Elle n’a que de 16 ans et ne peut toujours pas jouer sur le circuit du LPGA Tour puisque l’âge minimum est de 18 ans. Elle demande donc une dérogation, qui est bien sûr, acceptée : pas étonnant vu son talent !

Quel palmarès ?

À ce jour, elle cumule plusieurs victoires qui lui assurent une deuxième place mondiale sur la base de ses gains :

  • 14 victoires sur le LPGA Tour
  • 5 victoires sur le Ladies European Tour
  • 5 victoires sur le Australian Ladies Professional Golf Tour
  • 1 victoire sur le Korean LPGA Tour

Quels sponsors pour une telle championne ?

evian-sponsorship-lydia-ko

Outre que la marque Evian, qui vient de signer avec la championne, c’est la marque Callaway qui reste la marque principale de la jeune golfeuse : casquette, polo, doudoune sans manche, sweat shirt, vestes…

Mais où s’habiller avec la marque Callaway ?

Alors là… c’est aussi surprenant que décevant, mais Callaway ne vend pas ses vêtements en ligne sur le marché français, sauf si vous habitez en Guyane ou en Polynésie. Plus étonnant encore, lorsqu’on se penche sur les autres destinations desservies, on a de quoi se demander comment ils ont construit leur stratégie e-commerce ! Je vous laisse découvrir, par vous-mêmes, la liste des pays en cliquant sur le lien Callaway puis sur le drapeau placé à côté de « Ship To ». On ne sait jamais : vous connaissez peut-être une personne qui pourrait faire le relai !

Du coup on abandonne la marque Callaway ?

Heureusement, on trouve tout de même cette marque de vêtements sur de nombreux sites en ligne mais nous retombons une fois de plus sur la problématique du choix que nous connaissons…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer